Copycat

Publié le par £ee£oo

Voilà un film qui m'a énormément marquée et qui est peu connu du public, Copycat. Ce thriller a été réalisé par Jon Amiel en 1995, et Sigourney Weaver et Holly Hunter tiennent les premiers rôles. Deux actrices que j'aime beaucoup, ça partait déjà bien. Par contre le réalisateur n'est pas exactement ce que j'appellerais un bon (Haute Voltige, 1999, Simplement irrésistible, 1999)...Toujours est-il qu'ici il a réalisé un superbe film, qui raconte l'histoire d'une psychologue, spécialisée dans les tueurs en série, qui est agoraphobe depuis l'agression qu'elle a subie. Seulement un tueur en série sévit depuis quelques temps et reproduit les meurtres de précédents tueurs. Les inspecteurs chargés de l'enquête ont donc besoin de cette psychologue, Helen, pour coincer le tueur.

00786550-photo-affiche-copycat
D'après Wikipedia, un copycat est une personne qui a des agissements, des actions selon les media et les faits qu'ils ont relatés. Effectivement, c'est le cas dans Copycat, le tueur reproduit exactement les faits de tueurs, et dont les meurtres ont été décrits par la presse. On pourrait croire que du coup le film n'est pas franchement intéressant. Et pourtant si (vous vous en doutez!)

Le film s'ouvre sur une conférence donnée par le docteur Helen Hudson, spécialiste des tueurs en série. Elle expose brillamment son savoir, en impliquant le public, ce qui donne des indications au spectateur quant à son caractère: déterminée, sûre d'elle. Cela créer déjà une certaine tension car elle démontre qu'un tueur peut se cacher derrière n'importe quel homme correspondant aux statistiques.
La présentation des personnages des flics est également originale. Les deux inspecteurs (MJ: Holly Hunter et Reuben: Dermot Mulroney) s'exercent, dans le cadre d'une intervention simulée. On comprend que Reuben est plutôt pour le côté agressif de la chose, contrairement à sa coéquipière qui tente de lui expliquer qu'il suffit de rendre innoffensif l'individu...chose qu'elle regrettera par la suite.

Helen vit donc recluse, supportant à peine les visites. Des meurtres amènent les deux inspecteurs à se rendre chez elle et lui demander de l'aide. Sigourney Weaver, excellente actrice
copycat-1995-4644-1794517488, joue parfaitement la femme devenue amère et agressive par sa parano. Ni trop, ni pas assez. J'adore Holly Hunter dans ce rôle, cynique, femme/enfant, forte, elle est parfaite. Elle ajoute même un petit côté humoristique, pile ce qu'il faut pour ne pas faire virer le personnage dans la caricature du flic. L'évolution des personnages est plutôt prévisible (Helen doit combattre ses peurs, MJ se remet en question).
On ne voit pas les meurtres, le film est vraiment plus axé sur la psychologie des personnages et la réfléxion sur l'enquête qui s'avère passionnante et fascinante. Le tueur a en effet, le sens du détail et on se demande bien ce qu'il cherche. La tension est vraiment bien menée, et il n'y a aucune longueur et même des rebondissements, malgré l'absence de pures scènes d'action. C'est aussi ce qui fait que le film est angoissant, le tueur agit quand le spectateur n'est pas là en quelque sorte et on sait qu'il va sévir de nouveau.

Il y a des allusions classiques à "l'horreur", par exemple la tenue et les escarpins rouges d'Helen, contrastés avec la pureté blanches des toilettes où le(s) tueur(s) rôde(nt).
Le tueur n'est pas vraiment intéressant par contre, sa façon d'agir l'est plus.
Aucune critique concernant les media qui se font un plaisir de relater les faits divers (parfois dans le détail) les plus sordides. Le film porte vraiment sur l'admiration d'un psychopate d'autres.

Copycat est donc très particulier, et à part dans les thrillers. Je crois n'avoir jamais vu un film qui soit arrivé à retransmettre une tension pareille en ne faisant quasi aucune scène d'action.

En version bande annonce:

Les +: - les interprétations
            - l'originalité du sujet
            - la tension


Les - : - ?

Pour voir la bande annonce, c'est ici. (Je n'ai pas trouvé de bande annonce donc c'est plutôt un extrait).

Publié dans SF-horreur-fantastique

Commenter cet article