Cashback

Publié le par £ee£oo

Cashback (2007) est le premier film de Sean Ellis. Il raconte l'histoire de l'étudiant en art Ben, devenu insomniaque suite à une rupture. Pour occuper son temps, il décide de travailler dans un supermarché où il rencontre des amis et une certaine Sharon.
Bien que récompensé au festival du film International de San Sebastian en 2006, le film est un peu sorti dans l'indifférence en 2007.

 18701471-r 760 x-f jpg-q x-20061211 063820

Encore une affiche qui ne correspond pas du tout au film. Selon moi bien sûr. C'est dommage, ça trompe complètement le potentiel public je trouve. Comme moi, c'est le synopsis qui m'a légèrement intrigué et qui m'a poussé à voir le film, alors qu'au vue de l'affiche, je n'avais vraiment pas envie de le voir. On voit une femme à moitié nue dans un supermarché, l'arrière plan étant complètement flou. Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me fait penser à un film d'auteur chiant où l'on va voir des femmes nues, avec un sujet qui doit être lié au sexe. C'est sans doute pensé pour attirer les mâles mais franchement...je la trouve complètement ratée cette affiche.
Passons au film. Le synopsis est assez basique, c'est le traitement de l'histoire qui est intéressante. Le film se déroule avec la voix de Ben en voix off. La manière de raconter m'a fait un peu penser à Fight Club de David Fincher (1999).
Suite à un choc psychologique (une rupture) Ben n'arrive plus à dormir, là où certains préféraient oublier leur peine en dormant. Dès le début, le fil conducteur du film est donné. L'impression que le temps s'arrête quand il arrive un évènement spécial, bon ou mauvais.Là j'avoues avoir été vite happée car c'est une notion qui me parle. Personnellement j'ai toujours voulu arrêter le temps quand on passe un moment agréable, et le temps s'arrête malgré nous quand il y a un moment difficile, car dur à croire et à réaliser. Et ce film...il traite de cela, tout simplement. Ni plus, ni moins.

Le supermarché est un des personnages principaux. Il accueille pour la nuit des personnes qui sont en attente. Ben est en attente de trouver le sommeil, Sharon en attente de pouvoir réaliser son rêve, Jenkins en attente de voir son égo valorisé, Barry et Matt en attente de s'amuser, les clients en attente d'avoir leurs courses...Un lieu de passage finalement mais qui les aide mine de rien. La lumière est d'ailleurs très blanche, ça me fait penser à une sorte de neutralité. Le supermarché est juste le terrain où ces personnages se cherchent.

cashback1

Les interprétations sont biens sans être transcendantes. Ils manquent un peu de charisme ces acteurs et du coup c'est un peu plat. C'est aussi dû au plus grand défaut du film: son côté comédie romantique de base. Cela enlève un peu d'intérêt au film. On devine tout, il n'y a pas d'originalité, bref heureusement que le réalisateur ne s'attarde pas trop dessus. Les seconds rôles ne sont pas assez développés, par exemple le copain de Ben, du coup on se demande un peu à quoi il sert à part parler rapidement de l'image que Ben s'est faite des femmes au fil des années. 
Autre point négatif (mais là je suis pas sûre que nos mâles seront d'accord), c'est le fait qu'uniquement de corps magnifiques de femmes sont montrés. Un peu comme si c'était la référence de la beauté. Alors certes, c'est pas moche, certes c'est plus vendeur et agréable mais bon on peut aussi être très belle sans avoir la taille mannequin, et puis pour un film qui parle de la vie quotidienne, de la vie réelle...pour le coup c'est un peu un loupé. 

Le réalisateur est un ancien photographe de mode. Connaissant son métier, il offre une photographie très belle, surtout pour un film où le décor ne s'y prête pas forcément. Graphiquement rien d'original mais c'est le traitement de l'image avec les propos du film qui sont intéressants. Le sentiment que tout s'arrête autour de Ben est parfaitement bien retranscrit, on est plongé avec lui et cela peut même nous rappeler des souvenirs personnels. Et visuellement, tout est fait pour qu'on soit bien conscient de la beauté des moments agréables. A quel point il faut s'en souvenir, notamment dans les mauvais moments.

Cashback est une bonne surprise, je m'attendais pas à être touchée par ce film. Cela renforce mon idée qu'il faut être curieux et ne pas s'arrêter aux apparences.

En version bande annonce:

Les +:

-la simplicité du propos
-l'efficacité du propos
-la photographie

Les -:

-trop de belles femmes
-seconds rôles pas assez approfondis
-le côté comédie romantique 

Pour la bande annonce c'est ici.

Publié dans Drame

Commenter cet article