La meute...ou de l'horreur française à Cannes 2010

Publié le par £ee£oo

Une fois n'est pas coutume, j'ai décidé de faire un article sur un film qui m'emballe pas trop pour le moment et que je n'ai pas encore vu, pour donner un coup de pouce modeste au cinéma de genre et particulièrement français qui a tant de mal à exister. Il s'agit de La Meute de Franck Richard. Le film sera présenté au festival de Cannes cette année, dans le cadre du programme de cinéma en plein air: Le Cinéma de la Plage, tout cela en Sélection Officielle.

 

La-Meute-29796

C'est assez rare pour un film français de ce genre d'être sélectionné, cela mérite d'être noté (on avait pu également avoir le plaisir de voir A l'Intérieur de Julien Maury et Alexandre Bustillo, sélectionné pour la Semaine de la Critique au 60ème festival de Cannes, voir mon article).
L'intérêt de cette sélection de la plage, c'est que la projection de certains films sont gratuites et accessible à tous (ce qui est loin d'être le cas pour la fameuse montée de marches, voir mon
article)


Voici donc
La Meute, premier long métrage de Franck Richard, distribué par la Fabrique 2. Une fois de plus, c'est l'oeuvre d'un nouveau réalisateur qu'on aura l'occasion de voir (peut être si le film arrive à sortir et à suffisamment être distribué).
Le synopsis est assez basique. D'après les informations qui circulent actuellement, le film raconte le calvaire de Charlotte, jeune femme fonceuse, qui après la disparition d'un auto stoppeur qu'elle avait accueilli, revient sur le lieu de la mystérieuse disparition et fait la connaissance de son futur cauchemar, la propriétaire du lieu, et de sa "meute". Rien de bien original, là dedans. Il s'agirait a priori d'un film de vampires ou de zombies.24702 116305475060299 100000425421667 186926 3239990 n
La surprise vient plutôt du casting. Pour un film à petit budget (2.5 millions d'euros a priori; à titre d'exemple
Martyrs de Pascal Laugier a coûté 2,8 millions d'euros), le film s'offre des stars: Benjamin Biolay, qui a déjà tenu quelques petits rôles mais qui est surtout connu pour sa musique, Emilie Dequenne, primée à Cannes, et surtout Yolande Moreau, grande actrice récemment récompensée aux Césars pour son rôle dans Séraphine de Martin Provost (2008). Le mélange laisse songeur (surtout que je ne suis pas fan de Benjamin Biolay et d'Emilie Dequenne) mais intriguant.

Le film sera présenté le 17 mai à Cannes, aucune bande annonce ne circule pour le moment. A noter qu'une fois de plus, un film de ce genre a subit une censure. En effet, susceptible d'être interdit aux moins de 16 ans, le CNC a décidé de ne pas le diffuser dans le cadre d'une projection publique. Au final, le film sera montré dans une salle, dans le palais du Festival à l'abri de nombreux regards...C'est normal qu'un film violent avec une interdiction soit diffusé dans des conditions spéciales, mais ils devaient bien savoir que La Meute ne ressemblerait pas au dernier disney, et trouver une solution de secours, minimisant du coup ses possibilités d'être vu...je trouve ça injuste une fois de plus. 

Il y a une page facebook, avec quelques informations, notamment un début de making of qui n'apporte pas grand chose mais qui donne toujours une idée. 

Si j'ai l'occasion et surtout la possibilité de le voir, je viendrais bien sûr vous faire un compte rendu!

Publié dans Vie du cinéma

Commenter cet article