Virgin Suicides

Publié le par £ee£oo

Bon ok, tout le monde connait sûrement ce film...Il n'empêche qu'il fait parti des films qui m'ont marquée, alors tant pis j'ai décidé d'en parler quand même...Virgin Suicides (2000) est le 1er film de la fille de Francis Ford Coppola, Sofia Coppola. Son père en est également le producteur. Katleen Turner et James Woods tiennent le rôle des parents, Kirsten Dunst et Josh Hartnett font aussi partis du casting.



Le film est l'adaptation du livre de Jeffrey Eugenides, sorti en 1995. Sofia a tout de suite craqué pour le bouquin et a décidé d'obtenir les droits pour transposer l'histoire au cinéma. Ils ne lui appartenaient pourtant pas quand elle a commencé à écrire elle même le scénario. Bon après, avoir le coup de pouce d'un père comme Francis Ford Coppola, cela peut aider à faire changer d'avis les détenteurs des droits.
Le film se déroule durant les années 70 et pour commencer, je dirais que j'aime beaucoup l'ambiance du film, liée je pense à cette époque. La photographie est superbe. A moitié ensoleillée, tantôt pâle, tantôt feutrée, cela donne un charme très spécifique au film et aux dialogues. Le spectateur est plongé dans une atmosphère enfantine et mystérieuse.


C'est le film qui apporta consécration et reconnaissance à Kirsten Dunst. Bien que cela fait plusieurs années qu'elle tourne (rappelez vous, elle a commencé dans Entretien avec un vampire de Neil Jorda, 1994), elle ne fait n'obtient pas des rôles très intéressants ou très marquants. D'ailleurs je ne la trouve pas franchement excellente dans ce film, elle joue bien la fille mystérieuse, séduisante, mais cela tombe dans la facilité. Elle ne fait pas vraiment ressortir la détresse dans laquelle se trouve Lux, son personnage. Josh Hartnett joue bien le tombeur, mais rien de bien plus transcendant que cela.
En revanche, le couple Lison est excellent. J'adore James Woods. Il joue à merveille le mari soumis, le père gentil, mais fragile psychologiquement, presque incapable de faire face à la froideur de sa femme. Katleen Turner tient le rôle de la mère protectrice, conciliante, compréhensive, puis hermétique et intransigeante. Les deux personnages ne comprennent finalement pas ce qui leur arrive, et pourquoi, d'une manière différente (le père étant de plus en plus à côté de ses pompes et la mère ne vivant pas dans la réalité).

La musique est également réussie. C'est le groupe électro français Air qui s'est chargé de faire la BOF. Elle va parfaitement bien avec l'époque pendant laquelle se déroule le film et renforce l'aspect mystérieux du film.
Mystérieux, c'est bien le mot qui résumerait le film. Car l'adjectif correspond aux filles Lisbon, à l'état d'esprit de la mère, aux démarches finales des soeurs. Comme dirait un des garçons passionés du film "là où les pièces manquantes, manqueront à jamais". Pour une fois, même si je ne suis pas forcément sûre d'avoir tout compris le film ou les actes des protagonistes, je n'en suis pas frustrée. Parce que le film en dit suffisamment pour ne pas avoir forcément besoin de tout comprendre.

Sofia Coppola signe un superbe film pour une 1ère réalisation.

En version bande annonce:


Les + :-scénario
             -réalisation
             -musique
             -Katleen Turner et James Woods


Les -: -Kirsten Dunst et Josh Hartnett

Pour voir la bande annonce, c'est ici. (magnifique bande annonce en passant)

Publié dans Drame

Commenter cet article

Sekateur 05/11/2009 21:27


J'aime bien ce film, mais je le trouve trop léger par rapport au sujet qu'il exploite. Je n'ai pas compris les motivations des soeurs. Se suicider est un acte ultime, pas une illustration. Or, je
n'ai rien vu dans leur vie, dans leur quotidien, qui motive un quelconque passage à l'acte. Le film est trop léger, trop dans le ton de la comédie pour évoquer le sujet qu'il explore, à savoir le
suicide des ados, leur mal-être... Ce film est sur-estimé à mes yeux...


£ee£oo 05/11/2009 21:50


je vois pas trop de la comédie là dedans, et c'est justement l'incompréhension de certains éléments du films qui font tout son charme à mon sens


Rémi 05/11/2009 02:29


Je ne suis pas d'accord avec ton analyse du jeu de Dunst et Hartnett. Ils sont au contraire parfaitement dans le ton. Le film montre l'opacité de ce qui se passe dans le psyché des adolescents et
l'incompréhenson du monde des adultes. Le fait que Sophia Coppola laisse les personnages ados dans le flou par rapport aux personnages adultes renforce le caractère dérangeant du film. Ce film ne
tombe pas dans une sur-psychologie à 2 balles, écueil bien trop fréquent dans bons nombre de films français.


£ee£oo 05/11/2009 21:49


sans les trouver mauvais, Dunst et Hartnett ne font pas du tout ressortir la dualité de leurs personnages. Ils sont trop lisses à mon goût