Les mots clefs Google 5

Publié le par £ee£oo

Il est venu le temps du bilan du mois de novembre qui ne sera pas exceptionnel vu le nombre d'articles réduits ce mois-ci. Ba oui je ne peux pas être toujours productive hein...



Sans surprise la fréquentation a baissé de 30%. Comme quoi, il faut de l'actualité sur un site, encore et toujours...
On arrive sur mon site principalement grâce aux moteurs de recherche: 67%, donc je suis plutôt satisfaite. Vient ensuite les provenances directes, c'est à dire les gens qui ont cliqué sur le lien de mon blog directement (15%). C'est pas mal mais loin d'être suffisant.

Il y a eu 16 visites en provenance d'over blog donc c'est bien, sachant que je ne participe pas du tout à la plate forme d'over blog. Les inscriptions dans certains annuaires me rapportent 10 visites, quand on prend en compte le fait que je ne me suis pas inscrite pour les visites, mais pour être répérée par Google, c'est une bonne surprise. En revanche, twitter et facebook m'apportent 10 visites à eux deux, ce n'est pas terrible mais bon, je ne vois pas trop comment améliorer ces statistiques.

La page la plus vue (après l'accueil) tout confondu est sur les sociétés de production de films d'horreur français (voir article). Je suis vraiment contente car mon but est atteint ! (enfin presque). Vient ensuite l'article sur Christiane F., ça reste un film qui a marqué et qui intrigue je pense. On trouve juste après la catégorie films de SF et d'horreur, donc c'est encore une satisfaction pour moi, puis la catégorie drame.

Passons aux mots clefs. Vous allez être déçus, il n'y a rien de rigolo à se mettre sous la main ce mois ci. Que des mots clefs basiques...

Le top du top:

-terminator 2: ce mot clef m'a amené 36 visites! (voir l'article)

-shanna besson: 7 visites, c'est pas le top du top mais je m'attendais pas à cela, la fille de Luc Besson et Maïween ne doit pas être très présente sur le net.

Les ?:

-les skyblog de banlieu noirs: faudra qu'on m'explique

-affiche chasteté: ça existe? 

Publié dans Autour du cinéma

Commenter cet article