Le premier jour du reste de ta vie

Publié le par £ee£oo

Sous ce titre indigeste, se cache l'une des comédies dramatiques les plus réussies que j'ai pu voir. Le premier jour du reste de ta vie a été réalisé par Rémi Bezançon, avec Zabou, Jacques Gamblin, la belge Déborah François, Marc André Grondin et Pio Marmai. Il est sorti en 2008 et a été le succès surprise de l'été avec presque 1.500.000 entrées.


Le 1er jour du reste de ta vie est un film sur l'évolution d'une famille sur plusieurs années, la particularité étant de découper le film en cinq chapitres, à partir d'une date précise de l'année 1983 ("chiens de faïence), 1993 ("les liens du sang"), 1996 ("Magic fingers"), 1998 ("si la terre tourne, tu tournes avec elle") et 2000 ("Notre père"). Le titre du 1er chapitre fait référence à l'aîné de la famille qui va devoir tuer son chien (qui est le point de départ d'un gros changement dans la vie de la famille), et eventuellement les rapports avec son frère, même s'ils n'ont rien de chiens de faïence à mon sens. Le 2e chapitre fait référence à Fleur, et la perte de sa virginité, ainsi que ses frères qui viennent la soutenir. Cette partie du film est quasiment consacrée qu'au personnage de Fleur. "Magic Fingers" est le pseudo de guitar hero du personnage de Marc André Grondin (Raphaël), ce chapitre du film lui est consacré. "Si la terre tourne, tu tournes avec elle" me fait penser tout simplement au fait que la vie continue toujours avec ou sans nous, et qu'on ne peut rien y faire. La scène où Zabou lit le journal intime de sa fille est particulièrement représentative du titre de ce chapitre. Enfin, le dernier chapitre est un peu plus centré sur le père, Jacques Gamblin, qui connaîtra une issue dramatique.
Tous les chapitres sont découpés avec de la musique, composée par Sinclair.

La force du film ce sont à mon avis les acteurs. Ils forment une belle petite famille, chacun ayant son caractère et sa vie propre. Déborah François, découverte dans L'enfant (2005) des frères Dardennes, a d'ailleurs obtenu le César du meilleur espoir féminin en 2009. J'ai toujours aimé l'actrice Zabou, elle est particulièrement convaincante en mère tantôt poule, tantôt cool, tantôt triste, tantôt paumée...

J'aime les films qui dressent un portrait d'un ou plusieurs personnages, le long de sa vie. J'aimerais savoir comment les choses, les gens seront dans 10, 20, 30 ans, et ce type de film répond à ces questions. Le spectateur est témoin de l'évolution des différents personnages, et de leurs changements. Globalement, le film réussi plutôt bien cette évolution. Les différentes situations de la vie s'enchaînent, avec de l'originalité. On ne s'ennuie pas.
La réalisation n'a rien d'extraordinaire, le passage que j'ai cité avec Zabou qui lit le journal intime de Fleur est pour moi, le plus réussi. Le 1er film de Rémi Bezançon était Ma vie en l'air (2005), avec Marion Cotillard et Vincent Elbaz, qui est un petit film sympathique sans plus.

Je suis pas franchement d'accord avec le slogan du film "cette famille c'est la vôtre", je dirais plutôt qu'on peut retrouver certains éléments similaires à notre vie sans doute. De plus, certains aspects des personnages sont parfois trop caricaturaux. C'est notamment flagrant pour Fleur, ado mal dans sa peau, habillée en rebelle et désagréable, puis en jeune adulte paumée et gothique qui va connaître tous les phases type tragique féminines: la perte de la virginité à 16 ans, l'avortement, le sexe avec des inconnus, son comportement odieu avec ses parents...Là j'avoues c'est un peu trop exagéré. Mais l'interprétation de Déborah François sauve quand même le personnage. Il y a également des dialogues trop caricaturaux, comme la dispute entre l'aîné et le père, au moment du mariage écourté du 1er. Le personnage d'Albert
a une tirade sur le fait que son père l'a jamais considéré...Sauf que jusque là on ne voit pas bien pourquoi il dit cela. Absolument rien pour moi n'y fait référence avant. Donc on a le sentiment que c'est une scène dramatique pour une scène dramatique. Il est aussi un peu gros que comme par hasard, tout s'arrange pour Fleur, l'homme qu'elle aime depuis toujours tombe finalement dans ses bras, et comme par hasard, il a envie de fonder une famille.

Le film sait très bien jongler entre l'aspect dramatique et comique du film (la scène la plus drôle étant pour moi, celle où Zabou fonce en voiture pour écraser le chien). Et mine de rien, c'est un élément réussi très important, qui se rapproche au mieux de la vie. Parce que la vie ce n'est pas que des drames et de la tristesse, mais ce n'est pas aussi que des blagues. Pour n'importe quelle vie je pense.
Sans être un chef d'oeuvre, c'est un bon petit film touchant.

En version bande annonce:

Les +: - les interprétations                            
              -l'évolution des personnages                     

 Les - : - parfois trop caricatural
              
- le titre !

Pour voir la bande annonce, c'est ici.

Publié dans Drame

Commenter cet article