Seven

Publié le par £ee£oo

Avant la mise en veille de ce blog pour cause de vacances (mais ça vous empêche pas de venir le voir!!), je vous propose, dans la section générique, celui du génial Seven de David Fincher en 1995. Ce générique a été réalisé par une main de maître qu'est Kyle Cooper. Je vous incite à lire une de ses interview ici.

Voyez plutôt ce fameux générique:


envoyé par keox11

Le générique commence par un livre, ce qui renvoit à une scène où le personnage de Morgan Freeman passe une nuit à la bibliothèque pour essayer de comprendre la signification des 1ers meurtres. Des livres seront également transmis à David Mills (quand il est dans sa voiture), pour lui permettre de comprendre également. Sans avoir vu le film, le livre fait référence au fait qu'il faudra de toutes façon faire des recherches un peu poussées pour faire face à l'enquête.

Les noms de l'équipe du film apparaissent tout de suite, et les noms les plus importants (comme ceux des acteurs, ou le titre du film) sont inscrits avec une police plutôt gribouilli, blanche, sur fond noir. Ainsi, le spectateur ne voit que cela. Entre temps, on voit des doigts qui sont éraflés avec un petit outil tranchant, on aperçoit des photos, des dessins de mains (qui font penser à des mains prisonnières, souffrantes), de l'eau avec un peu de sang...

En fait tout ce que l'on voit, ce sont des actes du tueur. On le voit écrire (on saura plus tard qu'il écrit ses mémoires) avec une image en double, ce qui fait penser au fait qu'il écrit beaucoup. On voit ensuite ses mains plus distinctement, avec certains doigts bandés, à cause des coupures précédentes. Le spectateur est témoin des recherches du tueur, celui-ci découpe des photos, colle...on sait maintenant qu'on a à faire à un personnage méticuleux, plutôt érudit. Des pages entières écrites sont finalement montrées. On peut distinguer une image montrant le tueur surlignant des lignes au feutre noir, avec une ligne ou il est inscrit "when you 're pregnant" qui veut dire "quand vous êtes enceinte", qui fait là aussi référence au fait que la femme du personnage de Brad Pitt est enceinte.
Plus de la moitié du générique est consacré à mentionner les noms des différents acteurs.

Un moment, le tueur raye avec un feutre noir, les yeux d'un homme dessiné, puis filmée de manière à un flash back, le visage de ce même homme dessiné, est totalement rayé. De façon à peine remarquable, le créateur du générique nous fait comprendre que le
but du tueur ne se fera pas sans conséquences.

Le tueur coud des pages entre elles, pour former probablement à un livre et récolte des échantillons humains, comme de la peau ou des cheveux, souvent avec en fond, des photos de personnes. On se doute donc, qu'il y aura un lien entre les personnes choisies par le tueur, et son but. De plus, les échantillons renvoient au fait que pour quelques meurtres, le tueur en utilise, appartenant à ses victimes (sang, urine...).

Il n'y a pas vraiment de musique. Ce sont surtout des associations de bruits: cris, comme de l'eau qui coule, craquements, bruissements...enfin tout pour que l'atmosphère soit lugubre et inquiètante. Les craquements se font entendre en général, quand les images se succèdent en saccadant; ce qui provoque un petit effet de surprise.


Le générique reflète bien l'ambiance du film: glauque, stressant.


.:A lire, les autres génériques:.

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain
Mary à tout prix
Sueurs froides
Sleepy Hollow
La colline a des yeux
Orange mécanique

Publié dans Les intros de films

Commenter cet article