Top 5 des petites choses énervantes au cinéma

Publié le par £ee£oo

Se retrouver dans une salle obscure pour voir un film qui, a priori nous intéresse (dans la plupart des cas), est un réel plaisir pour moi. Bien installée, bénéficiant d'un grand écran, d'un super son, et d'une totale isolation du monde extérieur,ça m'aide à savourer un film. Mais aller au cinéma, c'est vivre en société pendant 2H, ce qui peut être un exercice compliqué pour certains. On est donc parfois confronté à des gens qui vous gâchent un peu le plaisir je dirais.


5- Le bruit des pops corn:

Je dois av
ouer que j'achète moi aussi, parfois, des pops corn. Autant c'est une friandise qui est très appréciable, autant elle n'est pas du tout adaptée au cinéma: à chaque fois que vous plongez la main dedans pour en prendre une poignée (ben oui, il faut faire des réserves, ca se mange vite un pop corn sinon!), un bruit grognant se fait entendre, étant amplifié par les résonnances provoquées par la boîte en carton. Très discret! Moi je m'arrange pour aller chercher mes provisions pendant un moment du film où un personnage hurle, quand la musique retentit, ou encore en même temps que des explosions. Ca me paraît logique, et il y a toujours un moment ou c'est possible. Mais certains n'ont pas l'air au courant, et leur addiction à la sucrerie fait qu'il ne peuvent pas s'empêcher de le faire tout le temps, à n'importe quel moment, voire desfois de préférence quand il y a une scène d'émotion, ou d'échanges cruciaux entre des personnages. Là je dois dire que c'est très énervant, et ca se marie rarement bien avec la scène à l'écran. Donc, s'il vous plaît, choisissez votre moment pour vous goinfrer, vous garderez vos pops corn plus longtemps, et cela sera plus agréable pour vos voisins; tout le monde est content!


4- Les ronflements et autres bruits organiques:

Je connais des gens à qui ça arrive et j'ai envie de dire qu'il faut choisir son moment pour aller au cinéma. Si on sort d'une dure journée de travail, et qu'on va a la séance de 22H30, en ayant pas bien dormi la nuit dernière; aller dans une salle obscure, assis dans un fauteuil douillet n'est pas le meilleur lieu choisi pour une sortie. Non seulement, les ronflements sont pénibles pour les autres spectateurs (en fonction du décibel produit par chacun evidemment), mais c'est aussi un peu gênant pour la personne qui accompagne le dormeur. En effet, c'est elle qui doit affronter le regard des gens qui se retournent et qui a la dure tâche de tenter de réveiller l'autre. Essayez d'être en forme quand vous allez au cinéma. Non seulement vous éviterez de payer 10 euros dans le pire des cas pour avoir le droit de dormir, vous verrez le film (ben oui le principal quand même), et vous ne gâcherez pas la séance des autres spectateurs.
Il y a aussi les bruits de ventre, les pets éventuellement, qui peuvent contrarier une séance. Pensez à aller aux toilettes, je dirais (avant bien sûr). Ca vous évitera la honte pendant les moments silencieux du film, et encore une fois tout le monde sera satisfait!


3- Les commentaires


Certains ne peuvent s'empêcher de commenter le film, donner ses impressions à ses copains, ou carrément tenter de comprendre le film en demandant l'avis des autres. Là je dirais que c'est surtout pénible pour la personne qui accompagne la personne qui parle. Du coup, vous ne pouvez pas suivre le film, car vous loupez des répliques, ne serait-ce qu'en écoutant votre voisin. Le pire, c'est quand vous avez une bande d'adolescents pas loin de vous, qui se croient dans leur salon, et n'arrêtent pas de faire des commentaires en groupe carrément. Ca m'est arrivé plusieurs fois et comme je n'aime pas me montrer désagréable, je supporte parfois. Parfois. Il est arrivé que je n'ai pas pu m'empêcher de dire à ces jeunes de se taire, ou du moins de baisser le volume. Ils m'ont régardé avec des yeux ronds. Il faut dire que depuis quelques minutes, je supportais leurs bavardages et qu'à un moment, je me suis penchée brusquement sur eux. Enfin, souvent ça marche mais parfois ils se contentent de se calmer 5 minutes et ça repart...Bref, jeune, si tu me lis, essayes de t'entraîner à retenir ta langue pendant 2H avec tes copains, ou va au cinéma seul. Encore une fois, tu gagneras environ 7 euros et d'avoir vu un film. Comme tes voisins.


2- Les rires pour un rien


C'est une manifestation du spectateur plus courantes dans les comédies françaises qu'américaines, j'ai remarqué. Autant c'est plutôt agréable d'entendre une salle rire en même temps pour un gag qui en vaut la peine, autant ceux qui rigolent quasi tout le film (que ça soit une comédie ou non d'ailleurs) sont difficilement supportables. C'est parfois pour des gags pourris, ou en tout cas qui n'ont pas pour but de faire rire à outrance, où c'est parfois pour des détails absurdes (l'acteur qui bave dans un drame, ça peut en faire marre plus d'un). Quand c'est une ou deux fois, ça va, quand c'est plus, on a envie de conseiller à la personne de regarder l'intégrale des American Pie, il perdra moins son temps, et on pourra profiter du film. Mais bon, ça revient à dire que la personne n'a pas de goût cinématographique en ne sachant apprécier le film, ou pire, qu'elle est un peu bête. Donc, ça ne se fait pas. Mais, c'est en tout cas, très pénible à supporter.


1- Donner des coup dans le dos des sièges


Et voici le top du top de ce qui me gonfle le plus au cinéma: bien installée dans mon siège, prête à découvrir un nouveau film, je me mets à bouger du dos par moi-même. Ah non, en fait, c'est la personne derrière qui pose ses pieds sur mon dossier et qui bouge. C'est très désagréable. Surtout que certains, non seulement ne s'en rendent pas compte, mais en plus le font plusieurs fois. La meilleure technique est selon moi, de se retourner et de lancer un regard noir vers la personne en question. En général, ça suffit. Bon, c'est vrai que dans certaines salles, il n'y a pas de place pour les jambes, mais, pensez aux personnes devant vous, qui n'ont pas payé pour un cinéma dynamique.

Publié dans Autour du cinéma

Commenter cet article