Les duos acteur/réalisateur réguliers au cinéma

Publié le par £ee£oo

Plusieurs acteurs et réalisateurs travaillent et retravaillent ensemble. Certains sont connus, d'autres moins, il m'a semblé intéressant de faire un petit point là-dessus.





Tim Burton et Johnny Depp est le duo qui est sûrement le plus connu. Leur premier film date de 1991, à l'occasion du tournage d'Edward aux mains d'argent. Le film est une aubaine pour Johnny Depp qui cherche à évoluer et à se débarrasser de son image de sex-symbol à minettes, dû à son rôle dans la série 21 Jump Street. Il y a ensuite Ed Wood en 1995, une sorte de biopic sur le réalisateur un peu déjanté. En 2000, Johnny Depp joue le rôle d'Ichabod Crane, qui enquête sur les meurtres qui secoue la petite ville de Sleepy Hollow. Ce conte fantastique et d'horreur est d'ailleurs un vrai petit bijou. Tim Burton confie le rôle de Willy Wonka à Depp dans le médiocre Charlie et la chocolaterie (adapté du livre pour enfants de Roal Dahl) en 2005. La même année, Depp fera la voix du héros dans les Noces Funèbres, qui n'apporte rien de nouveau par rapport à l'Etrange Noël de Mr Jack d'Henry Selik, qu'il a écrit et produit. En 2008, Johnny Depp se met dans la peau de Sweeney Todd, le barbier meurtrier. Ce film musical horrifique commence à marquer le manque de renouveau de Burton. Il travaille actuellement sur Alice au Pays des Merveilles, toujours avec Johnny Depp. Il y aura ensuite Dark Shadows de prévu, film d'épouvante apparemment et avec...Johnny Depp.
Autant leurs collaborations ont donné quelques bons films (Edward aux mains d'argent ou Sleepy Hollow), autant il s'est avéré qu'il y a eu des ratés (Charlie et la chocolaterie et Sweeney Todd). Mais je pense  que c'est plus dû à Tim Burton qui se repose sur ses lauriers et qui ne touche pas à sa marque de fabrique, qu'à Johnny Depp.
Johnny Depp n'a pas besoin de Burton pour avoir de bons rôles. Gilbert Grape de Lasse Hallström en 1994, Las Vegas Parano de Terry Gilliam (1998) sont des exemples. Il a tourné avec Roman Polanski (la 9e porte,1999), Michael Mann (Public Ennemies, 2009) et a même réalisé son propre film The brave avec Marlon Brando en 1997. Tim Burton, semble lui, avoir plus de mal à travailler sans Depp. En effet, depuis 1991, sur 12 films, il n'en a réalisé que 4 sans Depp (Batman le défi en 1992, l'excellent Mars Attacks en 1997,La planète des singes en 2001, et Big fish en 2004).
Je trouve que cette collaboration est excessive dans le sens, où ca commence à être un peu gavant de voir toujours la même chose. Non seulement, Burton ne se renouvelle pas, mais en plus il nous propose toujours de voir Depp, dans des rôles assez similaires. Alors même si ça doit faire plaisir à certaines filles, ça devient de moins en moins intéressant. En espérant que ses deux prochains films proposent un véritable changement.





Voici un autre duo qui pour l'instant est plutôt fructueux artistiquement en tout cas. C'est David Fincher et Brad Pitt. Leur premier film date de 1996 avec Seven. Ce superbe thriller est né de la création de la société de production de Fincher, qu'il a fondé juste après sa très mauvais expérience d'Alien 3 en 1992. Brad Pitt est génial dans ce rôle de flic impulsif, mais doué, et vulnérable. La réalisation de Fincher est tout simplement sombre, dramatique, haletante à souhait. C'est vraiment un réalisateur talentueux. Il sait créer le suspens, et captiver le spectateur avec sa lumière, ses dialogues...
Regardez ce final génial de Seven...:

envoyé par malik238. - 

Les deux amis renouvellent l'expérience avec Fight Club en 1999, qui est également une vraie réussite. Leur dernière collaboration date de 2009 avec l'Etrange histoire de Benjamin Button, histoire fantastique d'un homme qui commence sa vie à l'envers (en naissant vieux et en mourrant bébé). Ce film est magnifique, on ne voit pas le temps passer malgré les 3H de film.
Bien qu'ayant pas moins de 6 films (dont un film sur facebook, The social network) en préparation, il n'est pas prévu qu'il travaille avec Brad Pitt. Mais cela n'est pas plus mal. Ils travaillent régulièrement ensemble mais se font assez rare tout de même, ce qui fait que quand un de leur film sort, c'est un vrai plaisir d'aller le découvrir. Non seulement, pour l'instant, leurs films sont de vraies réussites, et en plus c'est un film différent à chaque fois
(thriller, drame, fantastique).






Passons à un d
uo récent, celui de Scarlett Johansson et Woody Allen. Bien que peu convaincu au départ par la belle, qu'il trouve trop jeune, Woody Allen finit par lui confier le rôle principal de Match Point en 2005. Film dramatique, très réussi. Conquis, le réalisateur lui confie encore un premier rôle dans Scoop, un an plus tard. Johansson jouera également dans son 3e film avec le réalisateur dans le récent Vicky Cristina Barcelona (2008). Je dois dire que je n'ai vu que Match Point. Bien que j'ai aimé le film, je trouve Scarlett Johansson assez fade, je ne lui trouve pas un talent de comédienne particulier. Le dernier Woody Allen sorti, Whatever Works, met en avant une autre blonde Evan Rachel Wood (Thirteen de Catherine Hardwicke, 2003), peut-être un nouveau duo?






Je vais évoquer un duo moins connu qu'est celui de Lars Von Trier et Jean-Marc Barre. Leur premie
r film ensemble est Europa en 1991. Jean-Marc Barre tient le 1er rôle dans cette comédie dramatique sur fond de seconde Guerre Mondiale. Suit le drame Breaking the Waves en 1996. Ils se retrouvent en 2000 pour le palmé Dancer in the Dark avec Björk, puis dans Dogville en 2003, où il joue le petit rôle d'un gangster. Il joue également dans sa suite Manderlay, en 2005. Lars Von Trier fait appel à lui pour joué dans le méconnu Direktor en 2007. La plupart des rôles de Barre sont des seconds rôles mais prouvent l'attachement des deux hommes. D'ailleurs, l'acteur n'hésite pas à dire ce qu'il pense des films de Von Trier, il a notamment déclaré dans une émission de France Inter (les fous du rois), qu'AntiChrist (2009) était sûrement un peu brouillon et que le spectateur s'y perd un peu, tout en le défendant par rapport à l'accueil houleux qu'a subi le film. Cette honnêté est une marque de confiance. C'est une collaboration discrète mais qui a son importance.




Passons à un tandem qui ne travaille plus ensemble mais qui ont donné naissance à de beaux films: Luc Besson et Jean Reno. Leur 1ère collaboration est en fait le 1er court-métrage de 10mn de Luc Besson: l'Avant-dernier en 1981. Jean Reno est bien sûr de la partie pour le film apocalyptique Le dernier combat, également 1er long-métrage de Luc Besson; en 1983. L'acteur fait parti du casting de Subway en 1985, mais c'est son rôle d'Enzo dans Le Grand Bleu (1988) qui le propulsera sur le devant de la scène, le film étant plesbiscité par le public (presque 9.5 millions d'entrées!) malgré le mauvais accueil (et les sifflements) de la presse à Cannes. Son petit rôle dans Nikita (1990) débouchera sur Léon en 1994, qui va solidifier sa notoriété acquise. Ce film restera la dernière collaboration des deux personnalités à ce jour. Pourquoi? Je ne sais pas vraiment. Peut être pour des raisons politiques, sans doute par manque de projet intéressant à faire, où encore le fait que Besson avait laissé tombé la réalisation pendant quelques temps. Toujours est-il qu'ensuite, Jean Reno, qui est pourtant un super acteur, n'a rien fait de très bien depuis Léon. Même sa carrière aux USA n'est pas terrible (ben oui la Panthère rose 1 & 2 c'est pas ce qu'il y a de mieux).
Concernant Besson, je tiens quand même à dire (parce qu'on le dit plus maintenant) que c'est un excellent réalisateur qui a fait, la plupart du temps, du très bon boulot. Alors ok, il produit peut être des merdes parfois, mais ça n'en reste pas moins un grand cinéaste, qui ne fait pas du cinéma que pour la tune contrairement à ce qu'on entend ici ou là.
Voici une interview de Luc Besson, suite à son idée de proposer les films projettés à Cannes en banlieue (avec Miss Dominique, wahooo):

envoyé par prince_de_conde. -





Voici un d
uo qui n'a pas duré non plus mais qui est notable: James Cameron et Michael Biehn. Celui-ci commence sa filmographie avec le célèbre réalisateur avec un film de SF et non pas des moindres, Terminator en 1984. Il tient le rôle de Kyle Reese, qui vient sauver Sarah Connor. Malgré qu'il tienne le rôle du héros, il sera un peu mis de côté par la carrure d'Arnold Schwarzenegger. Suivra Aliens, le retour en 1986, où il jouera le caporal Hicks ayant un lien privilégié avec Ripley. James Cameron lui proposera un rôle dans Abyss, film fantastique marin en 1989. Biehn reprendra le rôle de Kyle Reese dans Terminator 2: le jugement dernier en 1992. Cette scène sera coupée au montage, c'est qui est bien dommage, elle est très belle. Ce fût la dernière collaboration de Cameron et Biehn. Celui-ci a une carrière discrète, qui n'a jamais décollée mais c'est un bon acteur qui mérite notre attention. James Cameron tourna, en outre, 3 films avec Arnold Schwarzenegger (Terminator 1&2 et Trues Lies en 1994).





Revenons en France avec le tandem Jean-Pierre Jeunet et Audrey Tautou. Celle-ci accède à la consécration avec Le fabuleux destin
d'Amélie Poulain en 2001, qui cartonna en France avec presque 8 millions d'entrées et aux USA (qui leur redonna le moral après les attentats). Jean-Pierre Jeunet et AudreyTaut ou se retrouvent en 2004 pour Un long dimanche de fiançailles, super production qui rencontra un beau succès en France avec plus de 4 millions d'entrées. En 2009, ils tournent une superbe publicité pour Chanel, qui renvoit fortement à Amélie Poulain en raison de la réalisation. Sur les 4 films qu'il a tourné seul, Audrey Tautou tient le rôle principal dans deux.
On peut noter que Dominique Pinon a joué dans tous les films de Jean-Pierre Jeunet. De Délicatessen (1991) à MicMacs à Tire Larigot qui sortira en octobre 2009, Pinon tient un second rôle dans chaque film.






Quentin Tarantino es
t connu pour admirer les femmes. En l'occurence, sa muse s'appelle Uma Thurman. Leur 1er film est le palmé Pulp Fiction, où elle tient le rôle de Mia, maîtresse d'un chef de gangster. Leur collaboration reprendra avec les Kill Bill en 2003 et 2004 (qui ont coûté 30 millions de $), et continuera avec les Kill Bill 3 & 4 qui sortiront bientôt.










Ron Howard a tourné 4 films avec Tom Hanks, étalés dans le temps. Leur 1er film date de 1984, dans Splash, l'histoire d'un homme qui tombe amoureux d'une sirène. Ce rôle le propulsera sur le devant de la scène. Ils se retrouvent 11 ans plus tard pour Apollo 13. Puis, leur prochain film sera de même, 11 ans plus tard, avec Da Vinci Code et sa suite Anges et Démons en 2009. Dans chacun de ces films, Tom Hanks tient le 1er rôle. Cette collaboration n'a rien de particulier en fait, les films sont dans un genre différent quasiment à chaque fois, mais ne sont pas pour autant des films notables.







Finissons par un tandem dont on parle peu, malgré leur grande reconnaissance: Martin Scorsese et Leonardo DiCaprio. Il faut savoir que Martin Scorsese, en dépit de sa filmographie impressionnante, n'a reçu qu'un oscar et seulement en 2006, pour Les Infiltrés. Leonardo DiCaprio ayant fait ses preuves en tant qu'acteur, n'a lui été nominé que 3 fois aux Oscars..Leur collaboration commence en 2003 avec Gangs of New York et se poursuit en 2005 où l'acteur tient le rôle principal d'Aviator, biopic sur Howard Hughes. Ils tournent ensemble en 2006 les Infiltrés, qui apporte la reconnaissance des professionnels pour Martin Scorsese. Shutter Island qui sortira bientôt aura, aussi DiCaprio au casting ainsi que The Rise of Theodore Roosevelt, biopic sur...Roosevelt.

Publié dans Vie du cinéma

Commenter cet article

Ju 22/03/2016 21:25

Sinon, John Ford et John Wayne (14 films) et Akira Kurosawa et Toshiro Mifune (16 films), c'est quand même autre chose...
Mastroianni et Fellini...
Kurosawa encore, avec Takashi Shimura (21 films !).
Bref, ceux de l'article, ce sont des petits joueurs.

Charlotte 12/12/2013 19:28

Super intéressant! Je crois qu'on peut aussi citer Russell Crowe et Ridley Scott avec dans le désordre: Une Grande Année, Robin des Bois, American Gangster et Gladiator.
Merci pour l'article!