La famille au cinéma

Publié le par £ee£oo

Il est assez courant de voir au cinéma une ou des génération(s) de même famille. Certains sont connus, d'autres moins; voici un petit tour d'horizon des membres d'une même famille qui ont travaillé ensemble autour du 7e art.

Commençons par un duo plutôt connu; celui de Francis Ford Coppola et sa fille Sofia Coppola. Bébé, celle-ci apparu dans Le Parrain en 1972.  Puis, elle joua des petits rôles dans plusieurs films de Coppola dont Rusty James (1984) et Cotton Club (1985). Elle fait même partie du documentaire réalisé par sa mère (Eleanor Coppola), en 1992, sur le tournage d'Apocalypse Now de Coppola (1976).
Le réalisateur se met à produire des films, dont notamment le premier de sa fille: Virgin Suicides (2000). Cette adaptation du roman d'Eugenides Jeffrey fait sensation, révèle les talents de Sofia Coppola et de son interprète principale: Kristen Dunst. Elles se retrouveront d'ailleurs 6 ans plus tard, pour Marie-Antoinette. Après Virgin Suicides, Sofia Coppola est reconnue comme une cinéaste douée, et continue à éblouir les critiques avec Lost in Translation en 2004. Un autre point commun avec son père, est le fait qu'elle porte plusieurs casquettes. En effet, on a pu la retrouver en tant qu'actrice, scénariste et productrice (de ses films principalement), réalisatrice, directrice de la photographie, costumière et créatrice (de la série Platinium, arrêtée en 2003)!
Francis Ford Coppola fut producteur de tous les films de Sofia. Il sera même producteur exécutif de son prochain film Somewhere.
Moins connu, Roman Coppola est le fils de Francis. De la même façon que sa soeur, il débute dans des films de son père. Il devient son assistant réalisateur sur certains de ses films (par exemple l'Idéaliste en 1996). Il occupe ce même poste pour Virgin Suicides et Marie-Antoinette. Il passe lui-même à la réalisation en 2003 avec CQ, comédie dramatique sur fond de SF à multi nationalités. Force est de constaté que Sofia Coppola s'en tire mieux que son frère pour l'instant. Finalement, les enfants ont bien suivi l'exemple du père!





Autre rapport père/fille, on peut noter les nombreuses collaborations entre Dario Argento, maître italien de l'horreur et sa fille Asia Argento (sa mère s'appelant Daria!). Leur premier film ensemble est Trauma (1994). Ils tourneront 5 films ensemble en tout, dont le dernier, Giallo sortira prochainement. Ces films permettront à Asia Argento (jury au dernier festival de Cannes) d'avoir des premiers rôles.
Elle passa à la réalisation en 1994 avec DeGenerazione. Elle en réalisa trois autres, dont le Livre de Jérémie (2005), magnifique drame social trash. Elle est donc actrice,
scénariste et réalisatrice. Avec une mère passionnée de magie noire et un père, référence dans le cinéma d'épouvante, elle méritait bien sa réputation trash!




On continue sur les relations père/fille, celle en l'occurence de Ron Howard et de sa fille Bryce Dallas Howard. Elle débute en faisant quelques apparitions dans des films de son père (Portrait craché d'une famille modèle en 1989, Le Grinch en 2000, avec Jim Carrey). En 2005, Lars Von Trier lui confie ensuite le rôle de Grace qui devait être repris par Nicole Kidman dans la suite de Dogville, Manderlay. Elle ne tournera plus ensuite avec Ron Howard, mais en plus d'être actrice, a des talents de scénariste, et écrit donc le prochain film de son père The Originals, qui sortira prochainement. Elle porta a l'écran un de ses scripts, Orchids en 2006, qui n'est toujours pas sorti ici.







Voilà un duo qui n'a tourné qu'un seul film ensemble, mais celui-ci est véritable réussite. Il s'agit de Casey et Ben Affleck, qui sont frères. Le film en question est Gone, Baby Gone (2007). Le film n'a pas marché en France (à peine 250 000 entrées). C'est un thriller, autour de l'enlèvement d'une petite fille. Autant je ne suis pas fan de Ben Affleck en tant qu'acteur, autant il m'a très agréablement surprise avec son film. Suspens, tension, noirceur, tout y est, avec une histoire captivante. Casey Affleck (qui a travaillé plusieurs fois avec Gus Van Sant) est génial, en jouant le rôle d'un détective qui est loin d'être un héros qui réponse à tout. Bon, evidemment, c'est encore une adaptation d'un livre, en l'occurence du roman du même nom de Dennis Lehane (dont Mystic River de Clint Eastwood, 2003 est aussi une adaptation d'un de ses livres). Mais, la réalisation est tellement bien faite...Bref, unique collaboration pour le moment, mais qui donne envie qu'il y en ait d'autres!



Venons en France avec le grand Gérard Depardieu (qui ne tourne plus dans de grands films depuis quelques temps par contre) et son regretté fils Guillaume Depardieu, disparu en octobre 2008. Ils tourneront ensemble Aime ton père de Jacob Berger en 2002, qui rappelle étrangement leur relation qui sera restée éternellement conflictuelle. Gérard Depardieu retrouva Guillaume et Julie (sa fille) dans le feuilleton Les Rois Maudits, en 2005 (me demandez pas, jamais je regarderais ce truc). On ne peut pas dire que leur collaboration est le reflet d'une entente cordiale et idéale entre un père et son fils. Mais au moins, leur duo est immortalisé sur une pellicule.








Tandem père/fille mais français cette fois.
Je parle de
Claude Lelouch et de sa fille Salomé. Ses trois premiers films sont réalisés par son père.En fait pour faire simple, sur 10 films qu'elle a tourné, 3 ne sont pas de son père. Merci papa hein quand même, sans vouloir être méchante. Elle joue des seconds rôles la plupart du temps, rien de bien notable jusqu'à maintenant.  Son prochain film est de son père,Ces amours-là, qui sortira bientôt,en 2009, apparemment.








En voilà une qui a tourné avec son papa et sa maman, c'est Lou Doillon; fille de Jacques Doillon et de Jane Birkin. Elle débute dans un film de Agnès Varda, Kung-Fu Master, entourée de sa famille (Jane Birkin et sa demi-soeur Charlotte Gainsbourg) en 1987. Suit Je t'aime moi non plus en 1994, réalisé par sa mère; pour tourné deux ans plus tard sous la direction de son père dans Trop peu d'amour. Je n'ai vu aucun de ses films donc je ne pourrais pas donner mon avis. J'ai beaucoup aimé Lou Doillon dans Mauvaises Fréquentations (1999) de Jean-Pierre Améris avec Maud Forget (géniale dans Frontières de Xavier Gens en 2008). Elle tourna encore deux films (Carrément à l'Ouest en 2001) sous la direction de son père et Boxes (2007) sous celle de sa mère.





Courte collaboration entre Maïween et Isild LeBesco en 1990 dans Lacenaires de Francis Girod. L'ex femme de Luc Besson, fera tourner leur fille Shanna dans le court métrage qu'elle réalisa en I'm an actrice en 2004. Revenue sur le devant de la scène avec son rôle dans le film choc Haute TensionPardonnez moi en 2006 et Le bal des actrices en 2009). Ces deux films ont marqué les critiques par leur orginalité.
Quant à Isild, elle tourne principalement dans des drames abordant des sujets spéciaux. Camping sauvage de Christophe Ali et Nicolas Bonilauri en 2006, raconte, par exemple, une histoire d'amour entre une adolescente de 17 ans et un homme de 40. Elle réalise son premier film en 2004, Demi-tarif, sur des enfants livrés à eux-mêmes.
Les deux actrices, scénaristes et réalisatrices (!), et productrices ne sont pas forcément sur le devant de la scène mais semblent travailler sur des choses intéressantes en tout cas.



Le point commun de toutes ces femmes, c'est qu'elles occupent plusieurs postes et notamment celui de la réalisation.

Publié dans Vie du cinéma

Commenter cet article